Un Dikhilois au Corto Maltese de Tadjourah

Publié le 24 juillet 2016

Comme tous les visiteurs qui séjournent à l’hôtel Corto Maltese, de Tadjourah, notre collaborateur Hamadou Ali a été marqué par cet établissement, le plus emblématique de la ville-blanche.

Situé à l’entrée de la ville blanche, l’hôtel Corto Maltese, du nom du fameux personnage d’Hugo Pratt, ne manque pas d’enchanter les visiteurs qui repartent toujours ravis de leurs séjours. En effet, sis en bord de mer, à l’entrée de la ville et à l’abri de ses bruits, l’établissement occupe une position idéale, qui permet aux hôtes de savourer la tranquillité et le repos tout en profitant d’une agréable brise de mer. Le site est magnifique, l’architecture fidèle à la tradition régionale et l’accueil y est magnifique. Les chambres sont toutes alignées face à la mer pour que le client puisse profiter d’une vue sur le golfe de Tadjourah.

Le soir, les lumières de la capitale à l’Est et celles d’Arta au Sud constituent un lointain clin d’œil nocturne. On peut y passer un moment agréable, de jour comme de nuit, pour se détendre, lire ou tout simplement contempler la ville blanche dans toutes sa splendeur et méditer. Les chambres sont confortables, spacieuses, climatisées et meublées luxueusement, avec un poste de télévision captant des chaines satellitaires, notamment Canal plus. Doté d’une capacité d’accueil de 25 chambres, l’hôtel « Corto Maltese » est actuellement en pleine extension qui lui permettra de passer bientôt à 60 lits.

En outre, en matière de restauration, le Corto Maltese n’a rien à envier aux meilleures tables de la capitale puisque ses cuisiniers excellent dans l’art de concocter des plats à base de fruits de mer. Les amateurs de poisson et de crustacés peuvent se délecter de mets succulents à base de thazard, de palourdes, de langoustes d’Obock, de moules, etc.

A cela s’ajoute un accueil exceptionnel et fraternel qui ne laisse personne indifférent. Pour tout dire, un séjour au « Corto Maltese » ne manque pas de ravir les visiteurs, autant Djiboutiens qu’étrangers, qui repartent avec la seule envie d’y retourner le plus tôt possible, comme en témoigne le livre d’or qui regorge de témoignages et d’impressions recueillis à chaud. On peut ainsi y lire: « Si le paradis existe, il doit ressembler au « Corto Maltese » ou « De tous mes voyages, c’est le meilleur de mes souvenirs. Si j’avais les moyens, j’y retournerais souvent pour goûter à nouveau le plaisir de ce site agréable que j’ai adoré » ou encore « Dieu bénisse le Corto Maltese ».»

Bref, à coup sûr, un séjour à l’hôtel « Corto Maltese » représente une expérience bénéfique qui mérite d’être vécue au moins une fois dans sa vie. Parole de Dikhilois.

HA

Laisser un commentaire