Dikhil – MENFOP-ADDS – Des jeunes déscolarisés formés en mécanique-auto

Publié le 11 mai 2016

Le lycée technique de Dikhil a abrité samedi dernier une cérémonie marquant la fin d’une formation en mécanique automobile . L’événement y a réuni des hauts responsables préfectoraux et régionaux, des dirigeants de l’ADDS, et une quinzaine de jeunes apprenants dikhilois. Ceux-ci se sont vus remettre des certificats au terme de leur formation qui a duré en six mois.

Une cérémonie de remise d’attestations s’est tenue samedi dernier au lycée technique de Dikhil. Avec comme parrains le préfet de la région, Mohamed Cheikho Hassan, et le président du conseil régional, Abdourahman Yonis Arreh, qui étaient entourés du directeur général de l’agence djiboutienne pour le développement social, Mahdi Mohamed Djama, et du proviseur de l’établissement scolaire, Mohamed Adoche Khairdon.

L’événement a regroupé sur place les bénéficiaires d’une formation technique. D’une durée de 6 mois, la session de formation était conjointement organisée par le Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFOP) et l’ADDS grâce au soutien financier de la banque africaine de développement (BAD).

« Ce programme de formation s’inscrit dans un vaste chantier de formation professionnelle destiné aux jeunes déscolarisés, afin de leur donner une seconde chance dans la vie pour pouvoir travailler. Ce programme d’envergure est initié par le président de la République et mis en œuvre dans l’ensemble du pays par le MENFOP », a affirmé le proviseur du lycée technique de la ville de Dikhil.

De son côté, la coordinatrice du programme pour l’ADDS a indiqué que l’objectif de cette formation était d’apprendre aux jeunes déscolarisés des métiers qui leurs permettront de mieux s’insérer dans la vie professionnelle et réduire ainsi le chômage, l’exclusion et la pauvreté.

Les principaux concernés ont suivi durant 6 mois des cours théoriques et pratiques en mécanique et en soudure au sein du lycée technique de Dikhil. 60 autres de leurs congénères ont bénéficié d’une formation en conduite automobile qui a été sanctionnée par l’obtention un permis de conduire. Autant d’opportunités qui se complètent et visent une meilleure orientation des bénéficiaires vers le secteur d’activités de leur choix dans le marché du travail au niveau local et national.

Laisser un commentaire